LA MAISON DIEU ou L’EPREUVE DE LA TOUR/ CHRONIQUE ASTROLOGIQUE

Chère soeur, cher frère de notre merveilleuse planète Terre, Lumière pour toi.
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas pris le temps, justement, de venir me poser ici, à la lumière d’une symbolique plume, pour laisser couler ce qui avait besoin de couler.

Le STOP est arrivé. il aurait pu être bien pire, dans le genre de ceux dont on ne se relève pas. Mais l’heure n’était pas venue, l’heure qui parfois s’affiche sur l’horloge siégeant au sommet d’une tour. Une tour…c’est en voulant m’y élever que je me suis surpris à ne pouvoir en redescendre. C’est de sa moitié que je suis tombé, cherchant un appui ferme de mon pied agile, d’un corps affuté et Marsien. Mais le colosse a son pied d’argile, tout agile qu’il soit, un argile qui me rappela à l’ordre. Pour me stopper dans ma course effrénée, il me fallait au moins une double fracture malléolaire et une double fracture du péroné. C’est chose faite.

A l’instar de l’ Arcane majeure XVI « LA MAISON DIEU », c’est d’une Tour Cathare, lignée vibratoire en lien avec la recherche du Divin, qu’il m’a fallu chuter. Une enseignante m’a dit un jour qu’il existe deux sortes d’humilité: l’humilité qui rabaisse, et l’humilité qui élève. Pour le moment, je suis dans l’humilité qui m’a cloué. L’ÂME ET SON DIEU…De quelle façon est ce que je me reliais au Divin depuis plusieurs mois, années? Icare a voulu aller trop haut en oubliant son humanité. Trop vite, trop guerrier…Fuir mes blessures à tout prix.

Certes, depuis plusieurs mois, c’est le passage (transit) de Pluton la planète Mars dans ma carte astrologique. Justement, Mars le guerrier, l’intrépide, le téméraire, le courageux, certes…

Un moment de mise à mort de l’ancien égo. Un moment de transformation des colères, des violences, mais pas que celles de mon égo propre. Celle de mes mémoires. Car c’est de cela dont il s’agit avec Pluton. Son voyage de 248 ans autour du Soleil, donc du zodiaque, lui donne un caractère si puissant qu’il fait littéralement exploser toutes les structures de l’infiniment grand à l’infiniment petit. C’est le Soi qui parle. Je savais que l’heure du Phoenix était arrivé, mais je n’avais pas le courage, ou bien il était placé ailleurs, à nourrir du vieux qui appelait au neuf. Au 9? Oui, à une fin de cycle, ou plutôt le début d’un nouveau.

49 jours de convalescence, d’impossibilité de poser le pied à terre. Une tradition bouddhiste enseigne qu’il faut 49 jours pour le processus de mort/transition/renaissance. 7 fois 7 jours. Vl’à ici l’empreinte de notre cher Saturne (il est jamais loin, lui). Une belle épuration karmique en cours. Encore faudra-t-il comprendre à travers le miroir de mes enseignants ce qui se joue sur le fil rouge de ma vie.

La chute, de la hauteur de mes perceptions, de mes vieilles croyances. Reconstruire le corps en conscience, je connais, je l’avais déjà vécu lors de ma rupture du ligament croisé en 2005 et la rééducation de haut-niveau pour revenir dans les arènes autrement…non plus en combattant, mais en enseignant. Mais..avais-je réellement arrêté de me battre? Contre qui? Contre quoi au juste?

Reconstruire le Temple Sacré ne se fera qu’en l’honorant par la conscientisation profonde du message du Soi…

La Pleine Lune a lieu demain, ce Samedi 24 Juillet 2021, dans un contexte hors du commun. Une pleine lune multidimensionnelle à travers laquelle s’inscrivent les lignes du temps potentielles. Chacun de nos choix trace et nourri une ligne du temps. Notre futur vient à notre rencontre. Lequel est-ce qu’on choisit? En tant qu’individu, mais en tant qu’humanité? La loi de cause à effet une nous permet pas d’être devins. Elle nous permet avec sagacité (sagesse) de contempler ce qui sera le plus constructif pour l’édification, un jour, d’une planète sacrée vécue et assumée.

Demain, pour cette pleine conscience (Pleine Lune), je demanderai le 06 d’un être de lumière pour une entretien d’évolution. On l’appelle la Pleine Lune du Tonnerre. En energie Verseau, signe d’air, dont Uranus est le dirigeant, planète de la foudre, du coup de foudre… Les énergies le sont bien, foudroyantes. Ne dit-on pas, dans les sociétés traditionnelles, que lorsque le temps est venu, les esprits foudroient celui qui est en quête?

Pour l’heure, j’ai besoin de retourner au pied de ma Tour…Observer là hauteur à laquelle j’ai voulu me hisser. Après tout, le sol, sur ce rocher, c’est bon de le sentir. En vérité, ce rocher est de loin plus ancien et plus sage que la tour qui pourtant s’érige en prestige.

Le rocher a des choses à me raconter, les vautours peuvent passer pour contempler mon foie, je compte libérer les chaînes et redoubler de foi…

Allez, cette fois elle est pour moi…

YOANN, SOUVIENS TOI TOUJOURS: VA VERS TOI…ET GARDE LA LUMIERE… JE T’AIME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s